Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chères amies, Chers amis, nous nous félicitons, et nous vous félicitons du succès rencontré par la campagne contre le blocus de Gaza, lancée grâce à l’appel des Femmes de Gaza, et la constitution d’une coalition internationale de Femmes en réponse à ce S.O.S.

Les femmes qui se sont portées volontaires pour aller à leur rencontre à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, le 8 mars prochain, sont très nombreuses, et en provenance de plusieurs pays, dont la France et les Etats-Unis. Plus que 3 jours pour s’inscrire sur femmesgaza@gmail.com ou www.gazasolidarity.com (USA), avant la clôture des inscriptions au voyage, du 5 au 13 mars, afin de ne pas dépasser la limite des 100 participantes.

Cet appel a rencontré un véritable élan de solidarité un peu partout. A commencer par la très belle et heureuse surprise que nous a faite Djamila BOUHIRED, la grande résistante algérienne, en annonçant qu’elle se rendrait avec nous à la rencontre des femmes de Gaza.

Malgré ses 79 ans et ses problèmes de santé, elle tient à être de ce voyage et à manifester ainsi sa volonté de lutter pour la fin d’un blocus barbare. Vous pouvez lui envoyer un petit mot de remerciement à : safira.1956@yahoo.fr

De même Mairead Maguire, pacifiste irlandaise, prix Nobel de la Paix 1976, qui nous fait l’honneur de se joindre à cette initiative.

Le soutien de femmes célèbres et remarquables, telles que Susan Abulawa, romancière palestino-américaine, Aminata Traoré, ancienne ministre de la Culture du Mali, Odile Tobner-Biyidi, présidente de Survie, Larissa Sansour, photographe palestino-britannique, Mona Baker, universitaire britannique, Hilary Rose également infatigable militante pour le boycott académique en Grande-Bretagne, Alice Walker, romancière américaine, Cindy Corrie, la mère de Rachel Corrie assassinée par l’armée israélienne en 2003 dans le sud de la bande Gaza, Christine Delphy, auteure féministe française, Lynn Gottlieb, rabbin américaine, Vacy Vlazna, militante pour la paix australienne, nous fait également chaud au coeur. (cf : http://www.europalestine.com/spip.php?article8995)

Sans parler de celui de nombreuses associations comme "Femmes Solidaires", "le Comité de Vigilance pour la Démocratie en Tunisie", FrauenWegeNahost, groupe de femmes rhénaniennes qui militent "pour une solution juste des conflits du Moyen Orient ", les Femmes en noir d’Uruguay ou encore "la Voie des Femmes" au Québec.

Il est évident que nous ne pouvons laisser dans le « noir », dans tous les sens du terme, la moitié de la population des territoires palestiniens occupés par Israël.

Cette population qui n’est même pas évoquée lors des « pour-parler de paix » menés par John Kerry, comme si la bande de Gaza ne faisait pas partie intégrante de la Palestine.

Ces 1,8 millions de femmes, hommes et enfants qui ont tendance à sortir des écrans, et que la campagne BDS elle-même, dont nous sommes de fervents animateurs, a tendance à occulter. L’argumentaire pour le boycott d’Israël se concentre le plus souvent sur les « produits des colonies », le « Mur », le vol des terres à Jérusalem et en Cisjordanie, autant d’arguments déterminants, mais qui ne justifient pas d’oublier ces Palestiniens et Palestiniennes qui se sont certes débarrassés des colons, mais n’en vivent pas moins emprisonnés, bombardés et privés de tout.

Les Palestiniens de Gaza qui sont, dans leur majorité, des réfugiés, expulsés de leurs villes et villages par Israël en 1948, subissent depuis 7 ans un blocus barbare qui a des conséquences barbares. Il est donc de notre devoir à tous de briser le silence qui entoure ce grand camp de concertation du 21ème siècle.

C’est pourquoi il est important que nous soyons nombreuses et nombreux :

  • à participer aux rassemblements et réunions qui se déroulent à ce sujet dans différentes villes et pays : comme à Paris (Fontaine St Michel) et à Lyon (Place Bellecour) tous les samedi après-midi.
  • à faire circuler ces informations et cet appel au secours des femmes de Gaza (publiés sur la page Facebook « Femmes Contre le Blocus de Gaza » et sur différents sites, dont le nôtre)
  • à participer à l’achat des lampes à dynamo et lampes solaires et autres cadeaux que nous emportons avec nous pour les offrir aux femmes de Gaza. Vos dons sont les bienvenus (Enfants de Palestine : 15 avenue du Bel Air, 75012 Paris. Reçu fiscal à réception d’un chèque ou d’un virement bancaire spécifiant "femmes de Gaza »)

Nous remercions également celles et ceux qui ont envoyé leur renouvellement d’adhésion à notre association pour 2014 et signalons à tous les autres qui souhaitent soutenir nos campagnes et actions qu’il n’est pas trop tard pour le faire : CAPJPO-EuroPalestine : 16 bis rue d’Odessa Boîte 37, 75014 Paris. (Dons et cotisations donnent également droit à un reçu fiscal).

Amicalement,

CAPJPO-EuroPalestine

 

Tag(s) : #Palestine

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :