Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les forces aériennes israéliennes d’occupation ont lancé des frappes aériennes sur la bande de Gaza mercredi soir, sans qu’il soit pour l’instant fait état de victimes.

 

 

Les frappes aériennes israéliennes sont intervenues après que le Jihad islamique ait déclaré avoir lancé 130 roquettes sur le sud d’Israël en réponse à l’assassinat par Israël de trois de ses membres le mardi qui précède.

Les frappes aériennes israéliennes ont touché un certain nombre d’objectifs militaires à travers l’enclave côtière assiégée, ainsi que d’un certain nombre de zones non habitées.

Des attaques ont frappé un site appartenant à l’aile militaire du Jihad islamique à Rafah, ainsi que qu’un espace ouvert dans le sud de la bande de Gaza.

Le terrain vide qui a été touché est situé dans le quartier al-Nasser.

Trois fusées ont également été tirées sur le site militaire Huttein appartenant aux Brigades Al-Quds dans le nord de la bande de Gaza, et aucun blessé n’a été signalé dans cette grève .

Les forces aériennes israéliennes ont également lancé des attaques sur les Brigades Al-Quds dans le quartier al-Qara à Khan Younis, et sur un autre site appartenant aux Brigades al-Qassam, l’aile militaire du Hamas, à l’ouest de Rafah.

Les forces aériennes israéliennes d’occupation ont également lancé quatre attaques aériennes contre un site appartenant aux Brigades al-Qassam, Areen-2, à l’ouest de Rafah.

Plus tôt, les forces d’occupation ont bombardé une cible au nord de Beit Lahia, dans le nord de la bande de Gaza.

Selon des sources locales, un drone israélien a tiré une roquette sur un terrain près d’un quartier résidentiel, au nord de Gaza.

Aucun blessé n’a été signalé suite à ces attaques.

Offensive « Briser le silence »

Les Brigades Al-Quds, la branche armée du Jihad Islamique, a revendiqué la responsabilité des attaques à la roquette tôt dans la journée, offensive qu’il a appelée « Briser le silence ».

Un porte-parole des Brigades Al-Quds a déclaré que le groupe n’avait pas enfreint la trêve entre Israël et le Hamas, mais a simplement « répondu » aux assassinats par les Israéliens de sept Palestiniens dans les deux derniers jours, dont trois dans la bande de Gaza ce mardi.

Trois autres groupes militants palestiniens ont également déclaré avoir participé à des attaques contre Israël, dont les Brigades de la Résistance Nationale, les Brigades Abu Ali Mustafa, et la Brigade des Martyrs d’Al-Aqsa.

Le porte-parole du gouvernement de la bande de Gaza, Ihab al-Ghussein, a déclaré qu’Israël est « responsable de l’escalade », et avertissant « des conséquences de toute escalade » et en rappelant que « la résistance est le droit du peuple palestinien à se défendre. »

Le Hamas contrôle la bande de Gaza et le gouvernement maintient un fragile cessez avec Israël, mais d’autres groupes peuvent à l’occasion lancer des attaques.

Israël a violé à plusieurs reprises le cessez le feu l’année dernière, en lançant des attaques dans la bande de Gaza et en ouvrant le feu sur des civils près de la frontière, et les groupes militants exerce de (faibles) représailles parfois avec des tirs de roquettes, qui tombent la plupart du temps dans des zones vides.

Israël a également maintenu un blocus économique sévère sur 1,8 millions d’habitants de la bande de Gaza depuis 2006 .

Le blocus a gravement limité les importations et exportations de la bande de Gaza et a conduit à de fréquentes crises humanitaires et à d’innombrables difficultés pour les habitants de Gaza.

L’escalade est survenue quelques heures après que le Premier ministre britannique David Cameron est arrivé pour sa première visite officielle dans la région depuis sa prise de poste de premier ministre en 2010.

C’était le plus lourd barrage de tirs de roquettes par la résistance palestinienne depuis une confrontation majeure de huit jours en novembre 2012 entre Israël et les militants du mouvement Hamas.

Selon la police israélienne, les oquettes sont tombées en plusieurs vagues le long de la frontière d’Israël avec Gaza et que ont explosé près d’une bibliothèque publique dans la ville de Sderot, ainsi que près d’une station d’essence dans un autre secteur.

Il y avait aucun rapport immédiat de blessures ou de dommages.

Un jour plus tôt, un raid aérien israélien avait tué trois Palestiniens dans le sud de Gaza. Les trois combattants de la résistance ont été tués par le raid aérien dans le sud de Khan Younis près du passage de Sufa.

Les Brigades Al-Quds avaient déclaré que les militants étaient affiliés au groupe.

« Ils étaient en situation de combat avec l’occupation, essayant d’arrêter la progression de véhicules militaires israéliens qui s’approchaient du secteur », a indiqué le communiqué.

Les frappes aériennes sont intervenues également après que les forces israéliennes d’occupation ont assassiné trois civils palestiniens dans des incidents séparés à travers la Cisjordanie lundi, provoquant une colère générale.

Tag(s) : #Palestine

Partager cet article

Repost 0