Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Plusieurs rassemblements sont organisés dans les villes de France, samedi 29 mars, à l’occasion de la « Journée de la Terre ».

 

Le 30 mars est chaque année une journée particulière en Palestine, et pour tous les Palestiniens, qu’ils vivent en Israël, en Cisjordanie et à Gaza, dans les camps de réfugiés des pays arabes, ou dans la diaspora dans le monde entier. C’est “la journée de la Terre”. Ceci depuis le 30 mars 1976.

Avant, pendant et après la guerre de 1948, environ 400 villages Palestiniens avaient été rayés de la carte, rasés, détruits, leurs habitants expulsés, leurs terres confisquées. Mais dans certains secteurs, il restait encore beaucoup de Palestiniens. Le gouvernement israélien a donc entrepris un plan de “judaïsation de la Galilée”, élaboré dès 1953 et appliqué par Ben Gourion.

"Bien que la Galilée occidentale ait été occupée, elle n’a toujours pas été libérée de sa population arabe, ainsi que cela s’est produit dans d’autres parties du pays. Il y a toujours 51 villages et la ville de Nazareth dont les habitants ne sont pas partis.

En tout, il y a là 84 000 Arabes, sans compter Saint Jean d’Acre, qui contrôlent 929 549 dunums” (soit environ 92 955 hectares - 1 dunum, unité de mesure au Moyen-Orient = 1000 m2) “... L’existence même d’un groupe arabe homogène dans cette partie du pays est une invite aux Etats arabes à avancer leurs revendications sur cette région... Il est donc essentiel de disloquer cette concentration d’Arabes au moyen de colonies juives..."

Le 19 février 1976, le Gouvernement travailliste israélien annonça sa décision de confisquer 25 000 dunums de terre en Galilée. Les Palestiniens décidèrent alors d’organiser une grève générale, lancée par la Conférence Nationale pour la Défense des Terres Arabes (Front constitué en septembre 1975, réunissant des militants étudiants et villageois, maires et conseillers municipaux des principaux villages arabes, en Galilée et dans la région dite du Triangle (il s’agit de la seconde région de peuplement arabe en importance à l’intérieur d’Israël).

La grève générale eut lieu le 30 mars 1976. L’armée israélienne réprima brutalement ce mouvement : massacre à Sakhnin, à une vingtaine de kilomètres au nord de Nazareth : 6 morts, des centaines de blessés, et des centaines d’arrestations. Les Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza s’étaient eux aussi mobilisés en soutien aux Palestiniens d’Israël.

“Le Jour de la Terre devint ainsi, celui de la résurrection politique des Arabes d’Israël, ces oubliés que l’on croyait éteints, brisés, résignés sinon intégrés" (Ilan Halevi dans "Sous Israël la Palestine").

Depuis, la dépossession des Palestiniens d’Israël s’est poursuivie (531 villages palestiniens ont été rasés depuis 1947). Les Palestiniens d’Israël sont soumis à des lois de discrimination, d’apartheid. 600 000 colons ont été installés sur les terres des Palestiniens en Cisjordanie. 1 million et demi de Palestiniens sont enfermés dans la prison de Gaza. Des centaines de milliers de Palestiniens vivent toujours dans des camps de réfugiés dans les pays voisins, et des millions sont éparpillés de par le monde...

Mais la résistance continue, et l’exigence doit grandir que justice soit rendue et qu’il soit mis fin à l’apartheid en Palestine. Et ceci ne concerne pas que les Palestiniens !

 

Quelques-uns des rassemblements prévus cette année

 

A METZ

A l’occasion de « la Journée de la terre palestinienne », ce samedi 29 mars à partir de 14h30, Artisans du Monde et le collectif BDS Palestine proposeront une animation de rue, près de la colonne Merten, rue Serpenoise à Metz dans le double but de :

• soutenir au travers de la filière dattes du commerce équitable, les producteurs palestiniens de la Vallée du Jourdain, vivant sous occupation et de faire la promotion de leurs dattes qui sont mises en vente à la boutique d’ADM.

• « faire pression sur notre Etat, comme nous le demande la société civile palestinienne, pour qu’il applique des embargos et des sanctions contre Israël jusqu’à ce que ce pays honore son obligation de reconnaître le droit inaliénable des Palestiniens à l’autodétermination » en adressant un courrier à nos députés.

Venez nombreux avec keffiehs, drapeaux palestiniens, nous retrouver au stand pour participer au jeu du « Porteur de paroles », vous exprimer, interpeller les députés, goûter des spécialités palestiniennes, déguster les fameuses dattes de Palestine, véritable culture de paix ...

A MARSEILLE

Le Réseau Palestine Marseille a le plaisir de vous convier à la soirée culturelle :

Samedi 29 Mars à partir de 18h chez MANIFESTEN ( 59 rue Thiers, Marseille 13001 ) Programme :

  • 18 h : Apéro Musique
  • 19 h : Diaporama/conférence, « Les oliviers qu’on assassine »
  • 20 h : Buffet solidaire
  • 21 h : projection « La terre parle arabe » (film de Maryse Gargour) Interventions musicales : groupe Accords & à choeurs

A LYON

Rendez-vous le samedi 29 mars à 15H Place de la République, Lyon pour un rassemblement

Au programme :

  • exposition d’affiches sur les villages rasés
  • table sur le BDS

A LILLE

L’AFPS Nord-Pas de Calais donne rendez-vous samedi à 15 heures sur la Grand-Place de Lille, pour diffusion de son tract « Orange », dénonçant la collaboration de la multinationale des télécoms avec la colonisation israélienne.

CAPJPO-EuroPalestine

 
Tag(s) : #Palestine

Partager cet article

Repost 0