Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vue de loin, l’ignominie n’a pas de visage. Mais quand elle frappe à la porte, tu distingues tous les traits de sa sale gueule. Là, tu voudrais qu’elle s’en aille, qu’elle retourne d’où elle vient. Le problème, c’est qu’elle commence à se sentir un peu partout chez elle. Et une fois installée, elle n’est pas du genre à prendre congé sur une simple allusion discrète. Non, l’ignominie, il faut la virer à grands coups de pompes au cul. Et si tu ne chausses que du 36 fillette, ben, faut prendre plus d’élan, c’est tout. Qu’est-ce que tu veux que j’te dise ?

C’est sûr, Charlie Hebdo n’était pas ma tasse de thé, comme beaucoup d’autres, dans la presse, le monde politique... Une fois que t’as dis ça, t’enchaînes aussi sec pour condamner l’horreur. Comme si cela n’allait pas de soi. Comme si ce n’était pas ton quotidien, ton combat de tous les jours. Et tu sais d’ores et déjà que tu garderas la question de « qui ? » et « pourquoi ? » pour plus tard.

En attendant, tu fais avec ce que t’as, 36 fillette et tout, et t’observes avec pas mal d’impuissance et beaucoup d’amertume la lente fascisation des esprits de tous bords, fusse-t-elle aux cris de « vive la liberté d’expression » ou « d’Allah Akbar ». Le lent retour de bâton des calculs politiques douteux et d’alliances sordides opérés par des plus forts que toi, des plus forts qu’eux.

Lors de la cérémonie à laquelle ne manquera pas d’assister le tout gratin de l’unité nationale, tu balaieras du regard la bande de cravatés au premier rang, et t’attribueras mentalement des points de responsabilité à chacun. Tu remarqueras la présence d’untel qui vient aujourd’hui rendre hommage aux "victimes de l’intolérance" et qui hier encore recevait un chèque des mains d’un prince pourvoyeur de fonds aux décapiteurs en série.

Tag(s) : #Nouvelles du front

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :