Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Près de 600 enfants palestiniens ont été arrêtés à Jérusalem depuis juin 2013, selon l’agence de presse International Middle East Media Centre. Cela signifie qu’environ 240 mineurs ont pu être victimes d’abus sexuels durant leur période de détention ou leur arrestation par les autorités israéliennes, selon le Palestinian Prisoners Club (PPC).

 

Le PPC affirme que les « campagnes d’arrestations quotidiennes » infligées aux jeunes palestiniens qui vivent dans la capitale historique sont une « punition collective contre les résidents palestiniens de Jérusalem ».

Un avocat de cette organisation, Mufeed al-Haj, affirme que d’autres violations ont été rapportées durant l’arrestation des enfants, dont notamment des raids nocturnes ou à l’aube dans le domicile familial ou des abus physiques et sexuels.

Al-Haj affirme que les mineurs faisant l’objet d’une procédure d’enquête israélienne devraient être accompagnés par leurs parents, mais « les autorités israéliennes passent outre les lois dans bien des cas ».

« Les forces d’occupation ignorent souvent les lois et arrêtent les Palestiniens même sans avoir de mandat », a-t-il confié à WAFA, l’agence de presse officielle de Palestine.

Le PPC est une organisation palestinienne indépendante créée en 1993, et compte 1 600 membres palestiniens ayant par le passé été emprisonnés dans les prisons israéliennes. Le PPC apporte son soutien aux Palestiniens dans les prisons israéliennes en finançant les coûts de procédures judiciaires, mais également via l’action politique et le soutien aux familles des prisonniers.

En mars 2013, l’UNICEF a constaté que les mauvais traitements des mineurs palestiniens détenus dans les prisons militaires israéliennes sont « monnaie courante, systématiques et institutionnalisés ».

Le rapport de l’UNICEF, qui a examiné le système judiciaire militaire israélien et leur traitement réservé aux enfants palestiniens, a mis en lumière les pratiques « cruelles, inhumaines et dégradantes » du personnel pénitencier israélien.

Traduit de l’article du IBTimes.co.uk par Fabio Coelho

Tag(s) : #Palestine

Partager cet article

Repost 0