Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voici les principales villes prises par les jihadistes de l'Etat islamique (EI) depuis janvier 2014 en Syrie et juin 2014 en Irak :

 

EN IRAK

 

- Mossoul : deuxième ville du pays et chef-lieu de la province de Ninive (nord).
Située à 350 km de Bagdad, sur la rive droite du Tigre, elle comptait, avant sa prise par l'EI le 10 juin, environ 1,5 million d'habitants, majoritairement sunnites.
Les jihadistes y ont multiplié exactions et destructions, notamment de la tombe de Jonas et du sanctuaire du prophète Seth (juillet 2014) ou de trésors pré-islamiques selon une vidéo de l'EI diffusée fin février.
Depuis la reprise du barrage voisin en août, les Kurdes appuyés par les avions de la coalition resserrent progressivement leur étau autour de la plus grosse ville aux mains de l'EI.

- Tikrit : prise le 11 juin 2014 par l'EI, chef-lieu majoritairement sunnite de la province de Salaheddine (nord), à 160 km de Bagdad sur la route de Mossoul.
Les forces gouvernementales irakiennes ont lancé lundi 2 Mars une offensive d'envergure, mobilisant quelque 30 000 hommes et l'aviation, pour reprendre cette ville.
Tikrit est dotée d'une importance stratégique mais aussi symbolique puisque c'est la ville natale de Saladin, le guerrier de l'islam qui s'empara de Jérusalem en 1187, et le berceau de Saddam Hussein (1937-2006) chassé par l'invasion américaine en 2003.

 

- Tall Afar : prise le 23 juin 2014, à 380 km au nord de Bagdad. Ville majoritairement chiite et stratégiquement située entre Mossoul et la frontière syrienne.
Le 21 janvier, les forces kurdes ont annoncé avoir pu couper la route reliant Tall Afar et Mossoul dans le cadre d'une offensive anti-EI "à grande échelle" soutenue par la coalition internationale.

- Fallouja : prise dès le 2 janvier 2014, six mois avant la vaste offensive jihadiste, par des combattants de ce qui s'appelait alors Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL ou Daech selon l'acronyme arabe) alliés à des tribus sunnites hostiles au gouvernement.
L'armée irakienne bombarde depuis régulièrement la ville.
Bastion sunnite à 60 km à l'ouest de Bagdad dans la province d'Al-Anbar frontalière de la Syrie, Fallouja est une ville-symbole de l'insurrection qui avait infligé de lourdes pertes aux forces américaines entre 2003 et 2006.

 

EN SYRIE

 

- Raqqa : prise aux rebelles en janvier 2014. L'EI en a fait la "capitale" de son califat, proclamé fin juin 2014, et y impose une interprétation extrême de l'islam. Située à moins de 200 km de la frontière irakienne dans la vallée de l'Euphrate (nord), elle comptait 250 000 habitants avant le début du conflit en Syrie en 2011. C'est le seul chef-lieu provincial contrôlé par l'EI et le seul à échapper entièrement au régime.


L'EI contrôle actuellement parallèlement la quasi-totalité de la province pétrolière de Deir Ezzor (est) dont la moitié du chef-lieu est toutefois toujours aux mains des forces gouvernementales. Le groupe a aussi pris plusieurs champs gaziers et pétroliers dans la province de Hassaké (nord-est) limitrophe de l'Irak et la Turquie.

Depuis fin 2014, l'EI a cédé du terrain. En Irak, il a perdu la ville de Baïji (nord) en novembre, puis les zones qu'il contrôlait dans la province de Diyala (est) en janvier. Il s'est en revanche emparé d'une grande partie de la ville d'Al-Baghdadi près de la base aérienne d'Al-Assad le 13 février.
En Syrie, il a perdu fin janvier face aux Kurdes soutenus par la coalition internationale la bataille de Kobané (nord), son plus important revers depuis son émergence dans la guerre civile syrienne en 2013. 

 

Tag(s) : #Nouvelles du front

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :