Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voici comment les membres de Vegan Strike Group ont investi l’arène de Pampelune en Espagne, pour apporter un peu de réconfort au taureau qui gisait là, agonisant, avec ses blessures saignantes :

 

Pendant l’ignoble festival de San Fermín , durant lequel 54 taureaux sont poursuivis tout au long des rues pavées et glissantes avant d’être frappés, frappés à coups de lances et poignardés à mort dans l’arène.

Avant d’être traînés de force hors de la piste sanglante par les organisateurs, les deux membres de Vegan Strike Group ont brandi des pancartes proclamant « La corrida est de la torture ».  L’un des manifestants explique ainsi son action :

« Le taureau était terrifié et souffrait le martyr. On ne pouvait pas le laisser mourir seul. Nous représentons la majorité des gens qui, partout dans le monde, demandent la fin de ces spectacles cruels. »

La corrida offre le spectacle archaïque de sévices infligés à des animaux. Elle n’a pas sa place dans une société civilisée. De nombreux touristes qui assistent aux lâchers de taureaux ne réalisent pas que les taureaux qui sont forcés à courir dans les rues de Pampelune sont les mêmes qui seront par la suite torturés et tués dans l’arène.

Là, jusqu’à huit hommes provoquent, frappent et blessent à l’arme blanche un seul taureau au moyen de dagues et de banderilles – des sortes de harpons – jusqu’à ce qu’il s’affaiblisse à cause de la perte de sang. Puis le matador poignarde l’animal épuisé avec une épée pour essayer de lui transpercer le cœur.

Tag(s) : #Nos amies les bêtes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :