Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean -Luc Mélenchon Présidentielle 2022

Jean-Luc Mélenchon et des dirigeants de la France Insoumise font l'objet d'une enquête préliminaire du parquet de Paris pour"abus de confiance" et "recel".

Rmmages et intérêts que s'intéresse donc cette nouvelle enquête. La FI ayant payé la totalité des sommes dues, le procureur de la République macronienne ouvre une enquête préliminaire reprochant la signature de ces chèques par la FI en lieu et place des condamnés. Celle-ci permet des investigations au sein de la FI, la mise sur écoute des dirigeants et autres joyeusetés de ce genre.Or l’article 1342-1 du code civil  permet parfaitement à la FI de payer ces chèques

Précisons que les sommes en question s'élèvent à 26.500 euros, qu'elles ont été payées, mais que la question angoissante que se pose la justice c'est : la FI avait-elle le droit de signer les chèques ou fallait-il que les condamnés signent eux-mêmes. Autrement dit beaucoup de bruit médiatique pour...rien.

Remarque n'ayant rien à voir avec le sujet mais devant l'angoisse qui, je le sais, vous étreint au sujet de sa santé, je vous rassure : Balkany va bien et il est libre ( le malheureux a été condamné à 5 ans de taule pour blanchiment de fraude fiscale estimé à 4,3 millions soupçonné d’avoir dissimulé 13 millions d’euros d’avoirs au fisc entre 2007 et 2014, notamment deux somptueuses villas, à Saint-Martin et à Marrakech, masquées par un chapelet de sociétés offshore).

Comme l'a dit Adrien Quatennens, ce nouvel épisode est "un canon à merde". L'expression va être jugée "violente" par nos délicats chiens de garde (qui déjà ne supportent pas les outrances populistes de La Marseillaise) mais elle a le gros avantage d'expliquer les choses en termes que chaque citoyen comprendra aisément. Mélenchon a, quant à lui, dénoncé une "nouvelle instrumentalisation de la justice qui semble être motivée pour alimenter des articles visant à nous intimider et à véhiculer des rumeurs infamantes". 

En fait cette affaire qui n'existe pas "en vrai" vise à affaiblir Mélenchon. Quelques soient nos analyses des forces et faiblesses de JLM et de la FI, il est évident qu'il est le seul danger sérieux pour Macron et au-delà pour le pouvoir du capital en France. Sept millions de voix en 2017 lui ont donné une légitimité que nul autre ne possède à gauche. Ce n'est pas céder aux sirènes de l'homme providentiel que dire cela. C'est la simple constatation des rapports de forces politiques.

C'est pourquoi il est l'homme à abattre. Tout est tenté contre lui, la diabolisation est permanente, toutes les insultes ont été proférées, tous les amalgames ont été faits, toutes les calomnies ont été déversées. Mais il en faut toujours plus pour détruire le tribun du peuple. Celui qui a l'audace de contester le système capitaliste, insuffisamment au goût de certains dont votre serviteur, mais trop déjà, beaucoup trop, aux yeux de l'ennemi de classe. Jouant son rôle au service du capital, Marine Le Pen tente habilement de discréditer davantage encore Mélenchon en se "solidarisant" avec lui   "Au-delà de nos vifs et profonds désaccords politiques, ce type de procédure sent l’acharnement à plein nez." Ainsi Le MondeFrance-Inter, BFM et toute la racaille médiatico-politicarde, de la droite au PS, pourra dénoncer "les extrêmes qui se rejoignent", "l'ultra-gauche et l'ultra-droite côte à côte" et autres crapuleries dont le peuple est abreuvé. Ils diront "Mais voyez donc la justice le poursuit, il est aussi pourri que nous".

Prenons garde les Goebbels 2.0 sont à l'oeuvre. Tous ensemble ripostons pour protéger un espace politique et une perspective de gauche dans notre pays.

 Antoine Manessis.

Tag(s) : #Nouvelles du front

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :