Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Lire dans la même serie:    Judaïsme et Fascisme

 

 

Principales actions violentes et agressions imputées a l'extréme droite juive.

La Ligue de défense juive (LDJ), constituée en octobre 2000 en France, interdite en Israël, est sans doute l'une des seules milices tolérées en France. Le Bétar, organisation violente pro-israélienne, a également fait parler de lui au cours des trois dernières années. Devant l'impunité dont semblent jouir ces deux organisations, l'Observatoire du communautarisme (1) a jugé utile de publier la liste des principales actions violentes qui leur sont imputées. La loi républicaine, rappelons-le, commande de dissoudre les milices privées. Le ministre de l'intérieur Nicolas Sarkosy l'aurait-il oublié ?

 

La liste des actions qui suit est fondée sur une série d'articles de presse, de dépêches d'agences et de communiqués d'organisations. Elle n'est pas exautive.  En l'absence de condamnations judiciaires, rappelons que la présomption d'innocence doit prévaloir.

26 mars 2002 Une centaine de personnes, selon la police, ont manifesté à l'appel de la Ligue de défense juive, devant le siège de l'Agence France-Presse à Paris, accusant l'agence de «désinformation» dans la couverture du conflit israélo-palestinien, a rapporté l'AFP. La Ligue de défense juive a estimé que «l'AFP est la source principale de la désinformation en France». Le «prix Goebbels de la désinformation» a été remis par un collectif d'organisations à l'Agence France Presse (AFP) et au journaliste de France 2 en charge du conflit israélo-palestinien, Charles Enderlin. Ce dernier est par ailleurs réguliérement menacé de mort.

7 avril 2002 Lors de la manifestation du CRIF «contre le terrorisme et l'antisémitisme avec Israël pour la paix et sa sécurité», qui a rassemblé plus de 50 000 personnes à Paris selon les forces de l'ordre, un commissaire de police a été grièvement blessé à l'arme blanche. L'auteur présumé serait un extrémiste pro-israélien du Bétar, selon diverses sources. Le ministre de l'Intérieur, Daniel Vaillant a réaffirmé son «entier soutien aux forces de police qui ont la délicate mission d'assurer la paix publique». Un cameraman de la télévision espagnole Antena 3 a également été passé à tabac. Un manifestant a été plus légèrement atteint d'un coup de couteau à Marseille où 10.000 personnes ont défilé. Dix personnes ont été interpellées mais seul un activiste nommé William Bénichou a été condamné à quatre mois de prison dont deux avec sursis et deux ans de mise à l'épreuve avec obligation de soins psychiatriques et interdiction de détenir une arme. Il était jugé en comparution immédiate, mardi 9 avril 2002, devant la 23e chambre du tribunal de grande instance de Paris, pour port d'arme prohibé. L'auteur présumé de l'agression contre le commissaire de police n'a pas été arrêté.

30 septembre 2003 Des témoins du procès d'Alexandre Attali, gestionnaire du site amisrhaelai.org qui appelait au tabassage des juifs critiques du gouvernement israélien - en particulier MM. Brauman et Warschawski - ont été menacés dans l'enceinte même du tribunal de Paris par des membres présumés de la LDJ, selon plusieurs témoignages. La 17ème chambre a condamné Alexandre Attali à une peine de 4 mois d'emprisonnement assortie du sursis pour provocation à caractère raciste à la discrimination, la haine ou la violence. Il est en outre condamné, en plus des dommages et intérêts, à payer la publication dans le journal Le Monde d'un communiqué faisant état de cette condamnation.

7 octobre 2003 Au cours d'une manifestation encadrée par des organisations pro-israéliennes devant le siège de la délégation palestinienne en France à Paris, des membres présumés de la LDJ et du Bétar ont attaqué des militants pro-palestiniens et des militants d'organisation juives pacifistes. Un membre du mouvement sioniste d'extrême-droite Bétar, Joseph Ayache, a agressé un militant d'origine palestinienne. Il a depuis été condamné en août 2004 à 4 mois de prison ferme par la 24ème chambre correctionnelle du tribunal de Paris, pour agression à caractère raciste.

13 novembre 2003 Le président du Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples (MRAP) Mouloud Aounit a été agressé à l'institut du Val Mandé (Saint Mandé, Val de Marne).Des individus casqués l'ont insulté craché dessus, avant de lui asséner deux coups de poing. Mouloud Aounit a depuis porté plainte. Le MRAP a déclaré qu'il s'agissait probablement de membres de la LDJ.

30 décembre 2003 Des étudiants d'une association d'extrême-gauche de Nanterre (l'AGEN), , ont été violemment agressés le mardi 30 décembre 2003 à l'intérieur même du tribunal administratif de Paris par des membres présumés de la LDJ.
La 10e chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris a condamné, jeudi 16 septembre 2004, Anthony Attal à 10 mois de prison avec sursis et 2 ans de mise à l'épreuve. Il avait été reconnu par les quatre étudiants victimes comme co-auteur de l'agression. Un étudiant d'origine palestinienne avait été gravement blessé à l'oeil droit. Anthony Attal était défendu par  Gilles-William Goldnadel. En outre, Anthony Attal devra verser aux quatre parties civiles des sommes s'élevant de 1.300 à 3.000 euros.

28 septembre 2004 Un groupe composé de 20 à 30 « jeunes » ont attaqué la librairie Au Pays de Cocagne, rue Vieille du Temple à Paris, où le polémiste Alain Soral participait à une séance de dédicaces. Ces jeunes, appartenant selon toute vraisemblance à la Ligue de Défense Juive (LDJ) ou au Bétar, ont mis à sac la librairie après avoir brisé sa vitrine, et agressé les personnes venues se faire dédicacer un livre, faisant six blessés légers.
Une plainte a été déposée. Au jour du 5 octobre 2004, aucune interpellation n'a eu lieu. L'agression a été condamnée par le Maire de Paris, Bertrand Delanöe.

2 mars 2005 4 individus membres ou sympathisants de la LDJ agressent l'humoriste Dieudonné lors de sa tournée en Martinique.
 
Mars 2006  Des exactions sont commises contre des passants blacks et arabes lors des manifestations organisées pour dénoncer le meurtre d'Ilan Halimi .
 
 
21Juin 2006  Une vingtaine de jeunes dont la moitié étaient casqués, drapeau israélien en tête et en criant "Israël vaincra, Israël vivra" ont tenté hier soir une incursion à l’intérieur des locaux du Centre international de la culture populaire (CICP), afin d’empêcher la tenue d’une conférence organisée par l’AFPS (Association France Palestine Solidarités). Ils ont  frappé un  permanent du CICP et gazé à la lacrymogène une militante de l’AFPS.

 

 Lire dans la même série:   Judaïsme et Fascisme
 
 
 
Sources principales.
 
-1-l'Observatoire du communautarisme  http//www.communautarisme.net/index.php
-« Les musclés de la Ligue de défense juive », Xavier Ternisien, Le Monde, 13 avril 2006 .
-« La Ligue de Défense Juive : une milice d'auto-défense et d'extrême droite qui devrait être interdite en France », Jean-Yves Camus, Proche-orient.info, 4 mars 2005
-Emission Compléments d'enquête "La communauté retranchée", un reportage de Joël Bruandet et Guillaume Michel, France 2, lundi 20 septembre 2004 : en format Realplayer
-« La nébuleuse LDJ », Benjamin Cohen, revue Tohu Bohu, numéro 4, Union des Etudiants Juifs de France, juillet-août 2003.
-Emission 90 minutes, Canal +, 7 avril 2003
-« Un noyau de 500 extrémistes pro-israéliens », Libération, 9 avril 2002.
-« La manif' de soutien à Israël dérape à Paris », RTL, 8 avril 2002.
-Site internet de la Ligue de défense juive : www.liguededefensejuive.com
-Site internet du Bétar de France : www.betarfrance.org
-Site internet du Tagar de France : www.tagarfrance.org
Tag(s) : #Palestine
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :