Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelques uns des centaines d'enfants palestiniens massacrés par ces consciences morales autoproclamées.

 

Il était resté silencieux depuis le début de la guerre, mais, indigné par ce qu’il a vu et lu, il a décidé de parler. Dans une tribune publiée le 6 janvier par Le Monde et intitulée « Gaza, une riposte excessive? », André Glucksmann explique que l'agression de l'armée israélienne contre la population civile du camp de concentration appelé Gaza, non seulement, n'est pas disproportionnée mais que de plus, elle est morale: 

 

"Force est de relever le mot qui fait florès et bétonne une inconditionnalité du troisième type, laquelle condamne urbi et orbi l’action de Jérusalem comme “disproportionnée”. Un consensus universel et immédiat sous-titre les images de Gaza sous les bombes : Israël disproportionne...rien n'est plus faux."
    

La différence entre l'humanité et la barbarie est la mesure Monsieur Glucksmann.
La mesure, la juste mesure des choses est même, la seule et unique différence réelle entre l'humanité et la barbarie.
Vous êtes à l'évidence, Monsieur Glucksmann, à l'image de votre état israélien bien aimé, un barbare.
S'il fallait donner une image et une seule, je dirais que vous êtes ce que le viol est à l’amour.




 

Tag(s) : #Who's who

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :