Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Benjamin Netanyahu barbare Cartoon-Sunday-Times

 

Le célèbre caricaturiste Gerald Scarfe est victime des lobbys juifo-sionistes pour un simple dessin, celui publié ci-dessus, sur le premier ministre israélien…

 

Ce  dessin de presse représentant le Premier ministre israélien, paru dans le journal britannique The Sunday Times, suscite la colère de la communauté juive et bien évidemment, l’accusation d’antisémitisme a été lancée dans la foulée.

 

Circonstance aggravante : le dessin est paru le jour de la Mémoire de l’Holocauste, une journée mondiale instaurée en souvenir aux victimes de la barbarie nazie pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Le chef du Parlement israélien Reuven Rivlin a de son côté écrit à son homologue britannique pour exprimer sa colère. L’ambassadeur israélien à Londres, Daniel Taub, juge que le Sunday Times a « franchi une ligne rouge« , et demande des excuses. Et les médias israéliens n’ont de cesse depuis deux jours de dénoncer cette caricature.

 

Le Times of Israel croit notamment savoir que Tony Blair en personne, ancien Premier ministre britannique et actuel représentant du Quartet au Proche-Orient, a déploré cette caricature lors d’une réunion avec Benjamin Netanyahu.

 

Les excuses du patron

 

La polémique est allée si loin que le patron du Sunday Times en personne, le puissant magnat de la presse Rupert Murdoch, a estimé devoir s’excuser, via le réseau social Twitter:

 

Rupert Murdoch @rupertmurdoch

 

Gerald Scarfe has never reflected the opinions of the Sunday Times. Nevertheless, we owe major apology for grotesque, offensive cartoon.(Gerald Scarfe n’a jamais reflété les opinions du Sunday Times. Quoi qu’il en soit, nous devons d’immenses excuses pour ce dessin grotesque et offensant.)

 

Le patron du groupe News International a été suivi dans sa démarche par le rédacteur en chef du Sunday Times.

 

Martin Ivens déclare que « Le journal a une longue histoire en termes de défense d’Israël, et de ses problèmes, tout comme moi en tant qu’éditorialiste ».

 

Le très expérimenté caricaturiste Gerald Scarfe, dont le travail a été exposé dans des musées et qui collabore depuis les années 60 au Sunday Times, a donc reçu très peu de soutien du côté de son employeur.

 

Il peut en revanche compter sur certains de ses collègues, dont le renommé caricaturiste du Guardian Steve Bell. Pour lui, « ce n’est pas un mauvais dessin ».

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Liberté d'expression

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :