Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dimanche 14 avril 2013

 

Alors que le nouveau spectacle de Dieudonné « FOXTROT » fait un véritable carton à travers toute la France, malgré le fait que certains avaient décrété urbi et orbi que c’était un « ancien humoriste », une certaine presse, jalouse, se débat, pas comme un beau diable, mais certainement comme la mouche dans la bouse, pour tenter (encore) de faire diversion et influencer les fans de Dieudonné, en le diabolisant, pour dissuader les gens d’aller voir l’artiste. Qui êtes-vous pour vouloir penser à la place des autres ou de décreter ce qui est bon ou mauvais ?

 

C’est ce rôle ingrat qu’a hérité une journaliste de Rue89, Nolwenn Le Blevennec, selon elle. D’entrée, pour se dédouaner d’être allé voir Dieudonné, dans son article au vitriol contre l’artiste, publié le 12 avril dernier et déjà lu par près de 50 000 personnes et plus de 300 commentaires, elle commence:

« J’ai été envoyée au spectacle de Dieudonné parce que la rédactrice en chef du site (Blandine Grosjean ndrl) avait entendu dire par un riverain que c’était « rempli » tous les soirs. Tout le monde y va, même Yannick Noah. Elle aime bien le sketch de Dieudonné sur le cancer, je le trouve drôle aussi. Dieudonné est-il sorti de ses obsessions ? »

Dans les commentaires, ladite rédactrice en chef, Blandine Grosjean, a aussi posté un commentaire pour se dédouaner de la publication de l’article, en répondant à une posteuse qui, visiblement, ne souhaite pas que la rédaction de Rue89 parle de Dieudonné:

« Sujet proposé par un riverain lors de la conf du jeudi, la semaine dernière, Caro ».

Dieudonné est-il sorti de ses obsessions demande Nolwenn Le Blevennec ? Belle question. Mais l’inverse, visiblement, n’est pas d’actualité. Les détracteurs et lyncheurs de Dieudonné sont-ils enfin sortis de leurs obsessions ? Nolwenn Le Blevennec n’est visiblement pas sorti des siennes. Cet à-priori, ces jugements hâtifs, cette censure, ce diktat, entre autres, c’est le mal français. Certains s’arrogent le droit de tout dicter, et les autres doivent se taire.

Poursuivant dans son pamphlet ridicule, après avoir décrit le déroulé du spectacle, ne trouvant pas drôle – mon oeil – l’attaque contre les noirs, les chinois et les juifs, pour faire comme s’il ne s’agissait pas de sketchs donc d’humour, elle asséne:

« Seul passage vraiment drôle : quand il met en scène un de ses amis écolos, dégoûté des Verts, qui pense que les arbres l’observent et que les bactéries attaquent ».

Et le tour est joué. Pour elle, c’est ça l’humour, et rien d’autre. Qui est-elle ? Et pourtant, d’après nos informations, elle a bien ri durant tout le spectacle. Mais, quant à son article, elle joue un rôle à elle dicté, aussi pathétique que triste. On peut comprendre, à la lecture de son article, qu’elle a été envoyée sur place pour tenter de démonter le tout, surtout le succès de l’humoriste. C’est vrai que, depuis que le site rue89 est arrimé au NouvelObs, il est beaucoup plus fréquenté mais, s’il faut servir à ses lecteurs ce genre de daube, je crois qu’il est inutile de faire le journalisme du néant, en glorifiant le vide sidéral.

 

Au-delà de la liberté d’expression que les grands médias veulent confisquer, il y a toujours cette tentative de faire voguer tout le monde vers le même direction, le même moule, à défaut, de lyncher les « contrevenants ». Pourquoi cette journaliste n’arrive-t-elle pas à reconnaître que les noirs, les arabes ou les chinois, qui en prennent pour leur grade à chaque représentation, n’attaquent pas Dieudonné après un sketch ou un spectacle ? Mystère et boule de gomme. Pourquoi vouloir généraliser ? Les juifs n’attaquent pas Dieudonné et Dieudonné ne parle pas des juifs mais de certains juifs, ceux-là qui ne cessent, depuis 7 ou 8 ans, de l’attaquer.

 

Dans Foxtrot, Patrick Timsit en prend pour son grade, parce que pour lui, Dieudonné ne doit pas exister. Si demain, la bretonne comme Dieudonné par sa mère, Nolwenn Le Blevennec, se voyait interdite de s’exprimer, se voyait insulter essentiellement par quelques lascars, qu’elle allait être sa réaction ? Au nom de quel principe Dieudonné devrait lui, se taire, alors que ces gens-là, Botul, Timsit ou Cohen, eux, n’arrêtent pas de le provoquer ? Ces gens ne représentent pas les juifs et, c’est cet amalgame qu’a fait la journaliste de Rue89, qui veut faire croire que Dieudonné s’en prend aux juifs. C’est de la désinformation…

 

Publié avec l'aimable autorisation d'Allain Jules

Tag(s) : #Liberté d'expression

Partager cet article

Repost 0