Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

En réponse aux attaques israéliennes dans la bande de Gaza et en soutien au peuple palestinien, le collectif Anonymous a annoncé avoir lancé une campagne contre les intérêts israéliens sur internet.

 

Toutes les actions sont référencées avec le hashtag #OpIsrael sur Twitter.

 

 

    gaza-2012-des-juifs-dansent-en-regardant-les-bombardements-.jpg

 Des intégristes juifs regardent et fêtent les bombardements de Gaza.

 

 

 

L’une  des opérations  a affecté plusieurs centaines de  sites israéliens dont de nombreux sites gouvernementaux et militaires. Des sites internet de Banques et d’entreprises du secteur automobile ont aussi été touchés.

 

Les Anonymous ont publié une liste pour référencer tous les sites attaqués. Si certaines attaques ont échoué, beaucoup ont atteint leurs objectifs.

 

Ces attaques, des DDOS1, sont assez simples à mettre en oeuvre et ne présentent pas un grand danger, elles rendent simplement inaccessibles les sites visés pendant un laps de temps plus ou moins long.

 

Mais Anonymous a mené des attaques beaucoup plus sofistiquées:

 

 

Des bases de données piratées

    

           

Le compte Twitter @YourAnonNews, suivi par plus de 700 000 internautes, a publié un message dans lequel il annonce avoir piraté une  banque de données et mis en ligne une liste de quelques 3 000 donateurs à l'organisation sioniste américaine Unity Coalition for Israel (UCI)2. Parmi les milliers de donateurs figurent des sénateurs et d'autres personnalités politiques américain. 

 

Cette liste contient les identités des donateurs et leurs coordonnées postales et/ou téléphoniques, mais pas le montant de leur donation.

 

Pour avoir accés à cette liste: pastebin.com/kmV8MD22 .    

 

Le collectif revendique également d'autres actions tout aussi importantes : des bases de données de Bank of Israël et du ministère des Affaires étrangères auraient été effacées ou dérobées. Des milliers de comptes mails officiels auraient été également piratés.

 

De plus Anonymous a publié une liste de  très exactement 4161 officiels israéliens avec leurs données personnelles: identité, adresse, téléphone et adresse mail.

 

Dans le même temps, Anonymous diffuse largement à Gaza des guides permettant de rester connecté à Internet et de soustraire ses télécommunications à la surveillance de l’armée israélienne.

 

Pour ce qui est de se soustraire à la surveillance et de contourner la censure, le travail de Telecomix reste majeur. Cet autre groupe d'activistes du net ont également mis à disposition de la population de Gaza des outils sûrs en anglais et en arabe ainsi que des numéros d’appels sécurisés et gratuits pour permettre aux habitants de Gaza de communiquer avec l’extérieur.

 

Par ailleurs Anonymous publie un site d’information sur l’état des réseaux en Palestine, opérateur par opérateur et un comptage des victimes régulièrement mis à jour.

 

Pour terminer, signalons que « OpIsrael Care Package » contient également des manuels de premiers secours.

 

     

 

1-Une attaque par déni de service (denial of service attack, d'où l'abréviation DDOS ou DoS). Il y a quelques années cette attaque restait assez compliquée et nécessitait de bonnes connaissances informatiques. Depuis lors, les Anonymous ont développé des outils qui ont automatisé les DDOS. Il suffit de télécharger l'un des logiciels disponibles sur le réseau.

 

 

2- L'association indique sur son site internet que sa mission est de "concentrer les efforts des organisations et individus séculaires et religieux pour qui l'existence d'un Etat d'Israël est centrale et essentielle à l'avenir du monde libre".

 Sur son site internet, où elle relaie la communication en ligne des forces israéliennes, l'organisation accepte les dons uniquement à travers PayPal.

 

Tag(s) : #Activisme

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :