Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

S’engager avec Amnesty International (qui n’est pas une officine nazie) pour la défense et la protection des villageois palestiniens de Nabi Saleh littéralement persécutés par l’armée coloniale est un devoir pour tout être humain épris de justice.

Le courage de le faire en assumant la haine stupide et bornée, est la marque d’une mémoire : celle des Justes qui ont sauvé d’autres persécutés en d’autres temps. Merci mais comme disait Alexandre Dumas, on ne devrait pas remercier les gens qui font leur devoir.

- Le post de Marc Lévy sur le site de l’Agence Média Palestine :

« Sans prise de risque, il n’y a pas d’engagement. Le fait que dans le cadre de cette campagne, moi qui porte le nom de Levy dénonce certains agissements de l’armée israélienne dans un village occupé de Cisjordanie me créera peut-être certaines inimitiés en Israël ou au sein de la communauté juive. Est-ce pour autant une raison de ne pas le faire ? Il n’y a pas de devoir de réserve, au nom d’une appartenance communautaire quand des injustices et des actes répréhensibles sont commis. En tant que fils de déporté, n’ayant jamais connu ses grands-parents paternels, morts tous deux dans les chambres à gaz d’Auschwitz, j’estime que l’héritage de la Shoah ne nous donne pas de droits mais uniquement des devoirs. Celui de ne jamais fermer les yeux sur l’injustice, les brimades, les humiliations, la violence. Alors, oui, quand l’armée israélienne commet des actes condamnables sur la population palestinienne, ceux-ci doivent être dénoncés, et je le fais d’autant plus résolu que nous avons souffert et que nous savons ce qu’il en est. »

 

 

Tag(s) : #Palestine

Partager cet article

Repost 0