Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un membre du gouvernement polonais a refusé une rencontre avec l’ambassadeur d’Israël et a fait savoir son exaspération, suite aux mensonges et aux exactions israéliennes en Cisjordanie.

Le journal israélien Haaretz, qui rapporte mercredi l’incident, souligne son caractère complètement inédit, dans un pays culpabilisé pour son passé soit disant antisémite, devenu l’un des serviteurs les plus obéissants de la politique israélienne.

 

Mais trop c’est trop, a estimé le sous-secrétaire d’Etat aux affaires étrangères Jerzy Pomianowski, après avoir appris que l’armée israélienne avait détruit, dans le village palestinien de Tiran, des citernes d’eau réparées avec l’aide d’une ONG polonaise.

 

Lorsque ces citernes avaient été détruites une première fois, au mois de février, et que l’affaire avait été rendue publique en Pologne, l’ambassadeur d’Israël à Varsovie, Zvi Rav-Ner, avait présenté des excuses, et promis à l’ONG Action Humanitaire Polonaise (AHP) que cela ne se renouvellerait pas. A condition, ajoutait l’ambassadeur … que l’ONG demande à Israël une autorisation pour ce travail en Cisjordanie occupée !

 

Le ministère polonais des Affaires étrangères a alors fait savoir qu’il ne voyait pas pourquoi l’ONG aurait besoin d’un permis de construire israélien pour réparer des citernes d’eau palestiniennes. Et Action Humanitaire Polonaise, s’appuyant sur le droit international humanitaire, s’est remise au travail, refusant de se soumettre au diktat de la puissance occupante. D’où une deuxième opération de destruction par Israël, constatée récemment.

 

L’AHP n’entend pas en rester là, et portera le cas devant les instances de l’Union européenne.

« Le ministère reste en contact permanent avec les responsables de l’AHP », a déclaré un porte-parole gouvernemental.

 

La presse polonaise a largement couvert cette affaire, soulignant qu’il n’est pas seulement question de citernes d’eau, mais d’une volonté israélienne de chasser les habitants de Tiran, qui ont le malheur d’habiter à proximité d’une colonie juive.

 

 

 

Les responsables de l’ONG polonaise devant les citernes d’eau palestiniennes

 

Tag(s) : #Palestine

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :