Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

La communauté juive britannique célèbre le rôle joué par les musulmans pour sauver les juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Une exposition est organisée dans ce sens à Londres, pour détruire les clichés et rétablir « l’empathie » entre les deux communautés.

L’exposition « Les Musulmans Justes » a été lancée dans les locaux du Conseil des députés des juifs britanniques à Londres en guise de célébration du rôle joué par les musulmans pour sauver les juifs lors de la seconde guerre mondiale, rapporte la BBC.

70 musulmans nouvellement honorés

Yad Vashem, le mémorial officiel israélien aux victimes juives de la Shoah perpétrée pendant la Seconde Guerre mondiale, honorent près de 25 000 personnes dites « Justes » pour avoir risqué leurs vies en protégeant la communauté juive sous l’Allemagne nazie. Quelques 70 musulmans ont été récemment ajoutés à la liste. Et l'exposition londonienne explore leurs différentes histoires.

Détruire les clichés

Pour le Rabin Nathan Levy, coordinateur de l’exposition, c’est une occasion pour les deux communautés de « célébrer ensemble et se souvenir ensemble » de leur histoire. Le directeur de l’ONG Faith Matters et co-auteur du livret d'accompagnement intitulé « Le Rôle des Musulmans Justes », Fiyaz Mughal, va plus loin. D'après lui, l’un des principaux objectifs de l’évènement est de rétablir les liens entre musulmans et juifs. « Quelques petites sections dans les communautés juives essayent de réécrire l'histoire et dire que les musulmans ont en grande majorité aidé les Nazis », explique M. Mughal. Pendant ce temps, poursuit-il, une petite partie de la communauté Musulmane évite de parler de l’Holocauste parce qu’elle ne veut pas créer de l’empathie vis-à-vis des communautés juives. « C'est inacceptable, parce qu'en fait c'est faux ! », juge M. Mughal.

Avec 2,7 millions de musulmans et 263.000 juifs en Angleterre (chiffres officiels de 2011), les organisateurs espèrent que l’évènement inspirera de nouvelles recherches concernant les cas de collaboration entre musulmans et juifs, de sorte à « contrebalancer les récits émergents qui mettent les deux religions en désaccord ». « Ces communautés ont été dispersées après la Seconde Guerre mondiale et quand la vieille génération ne sera plus, ces histoires seront perdues », explique M. Mughal pour qui, la poursuite des recherches est la « meilleure chose qui soit, pour qu’il y ait davantage d’« empathie et [de] cohésion » entre les deux communautés.

Ce spécialiste des questions de foi se souvient qu’en Albanie, un code d’honneur national conduisant les musulmans à offrir un refuge pendant l'occupation nazie avait permis l’augmentation des juifs dans le pays pendant l'Holocauste. Pour les organisateurs de l’exposition londonienne, celle-ci a toute sa raison d’être, car, « quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ».

Une confirmation au film d'Ismael Ferroukhi

Ce n’est pas la première fois que le secours historique des musulmans aux juifs lors de la Seconde Guerre mondiale est évoqué. L’on se souvient encore du film du réalisateur franco-marocain Ismael Ferroukhi, « Les Hommes libres ». Sorti en 2011, ce long métrage révélait que les musulmans de la Mosquée de Paris avaient sauvé des juifs, persécutés durant la Guerre.  Après Paris, Londres. Les choses semblent se confirmer.

 

 

Tag(s) : #On nous cache tout

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :