Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

  bombe3.gif

 

 

 

 

Terrorisme et terrorisme d'État

 

La violence politique en est aussi vieille que la politique, elle-même aussi diverse et cruelle

que la violence humaine. L'une de ses formes traditionnelles codifiées s'appelle la guerre

une forme plus récente s'appelle terrorisme sa codification transgresse les lois habituelles

elles s'appuie actuellement sur l'islamisme.

 

Bien que le terme guerre soit moins terrorisant que le terme terroriste ces deux mots

 recouvrent une grande cruauté avec cependant une différence importante :le terrorisme fait

beaucoup moins de dégâts matériels et humains mais beaucoup plus de bruit

médiatique, c'est une guerre économiquement peu coûteuse, très rentable psychologiquement.

 

Pour lutter contre le terrorisme on peut utiliser la guerre codifiée conventionnelle on lui

préfère souvent la répression forme de terrorisme d'État qui comme le terrorisme

transgresse les lois habituelles.

 

Guerre, terrorisme, terrorisme d'État comment peut-on justifier ces violences. De tous temps

les arguments n'ont pas manqué, rivalisant d'hypocrisie, de perversité, de mauvaise foi,

d'aveuglement. Dans tous ces délires idéologiques on peut néanmoins assez facilement

distinguer dans certains cas un agresseur et un agressé. Ce critère a le mérite de la simplicité,

il permet d’établir plus facilement la responsabilité des violences. C'est le cas aujourd'hui de

la Tchétchénie, et de la Palestine, agressées par deux états colonisateurs racistes : la Russie

et Israël qui pratiquent sans état d’âme la guerre et le terrorisme d'État avec des moyens

disproportionnés.

 

 

 

bombe9 

 

 

En réaction ces  populations martyres (il suffit de compter les morts de chaque côté)

pratiquent un terrorisme protestataire  et désespéré. Cette action terroriste profite d'une

exceptionnelle et spectaculaire couverture médiatique, alors que pour les guerres et les

répressions conduites par les agresseurs on interdit ou l'on rend très difficile le témoignage

des journalistes sur les horreurs commises par leurs armées et leurs milices.

 

Pour aggraver leur cas ces terroristes s'appuient sur l'idéologie islamique, rivale séculaire

du judéo-christianisme qui naturellement ranime de vieilles haines recuites.

 

Après avoir montré des corps déchiquetés des témoins hagards après l'explosion on on

a droit à une ferme condamnation des violences auxquelles on vient d’être gratifié(attention

certaines images peuvent avoir un caractère choquant pour de jeunes enfants) dans un

mouvement de menton réprobateur on voit  les responsables politiques annoncer  avec plus ou

moins d'élégance que l'on poursuivra les terroristes jusque dans les chiottes. Nous sommes

la civilisation, la lutte continue le terrorisme voilà l'ennemi .

 

Nos sociétés surinformées sont facilement manipulées. On confond tout: les attentats du 11

septembre, de Madrid, de Londres ne sont pas de même nature que ceux de Moscou ou de

Jérusalem. Ces attentats ne sont pas le fruit d’une révolte désespérée, ils servent à montrer au

monde musulman que l'islamisme est capable de victoires sur le Grand Satan. La lutte

contre ce terrorisme doit s'attaquer à ses causes non à ses effets : lutter pour une meilleure

gouvernance du monde musulman et surtout régler le problème palestinien. Continuer à

envoyer des troupes massacrer des innocents en Afghanistan en Irak et bientôt en Iran c’est

le meilleur moyen pour entretenir et animer la flamme islamiste et renforcer le terrorisme.

 

 

 

 

 

Eugenio Merino 

31 Mars 2010 Par christian paultre

Tag(s) : #Nouvelles du front

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :