Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

liberte-egalite-fraternite-rom-e-lille-discriminations-ded8.jpg

 

 Vent mauvais

 

 Tsiganes Bohémiens gitans

vagabonds voleurs d’enfants

Contre nous vous en avez tant

Pourtant nous ne suivons que le vent

 

On nous devine près des villes

Une poignée ou bien plus de cent

Nous montons le camp en un instant

le linge sèche sur les fils

Nos fils nos filles s’éparpillent

Après leurs billes ils courent

Elles parlent avec leurs poupées

Les hommes boivent leur café

 

Nous ne restons jamais longtemps

Nos cœurs souvent s’en vont avant

Jamais où on nous attend

Nos chemins prennent tout leur temps

Ne comptent guère les heures

Notre pays suit les saisons

Nos deux pieds portent nos maisons

Nos vies l’envers de vos peurs

   

Pour nous nulle part nulle place

On nous chasse on nous pourchasse

Jusque près des décharges

Nous ne sommes pas assez à la marge

On nous chasse on nous pourchasse

C’est nôtre routine sur la longue route

Restent nos guitares qui raisonnent tard

Nos rêves qui tiennent bon la barre

 

     © Editions des Saisons                 

Tag(s) : #Les mots

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :